FANDOM


Rang C Modifier

Moulder : Quel balourd, celui-là  ! Colm, ne voyez-vous pas ce que vous avez fait ?!

Colm : Hé, ce ne sont pas des manières ! J'essayais juste de vous aider. Ce n'est pas de ma faute, si j'ai mis le feu à  votre sacoche en essayant d'allumer une torche !

Moulder : C'est exactement ce dont je parle ! Vous êtes si maladroit ! Mes habits propres étaient dans cette sacoche ! Oh, et regardez dans quel état ils sont maintenant! Ils sont tous noirs !

Colm : Oups... C'étaient vos vêtements ? C'est vraiment dommage. Je suis désolé.

Moulder : Ce n'est pas la première fois que ce genre de choses arrive, Colm ! L'autre fois, c'était ma soutane ! Je commence à  me demander si vous ne le faites pas exprès !

Colm : Oh, non, non. Ne dis pas de bêtises ! Et puis, rien que le bas a été brûlé. Vous n'avez qu'à  couper la partie carbonisée et vous faire une culotte courte. Vous voyez ? Je suis sûr que votre nouveau look va bouleverser le monde de la mode !

Moulder : C'est ce que vous avez dit la dernière fois au sujet de mes manches.

Colm : Oh, euh... vraiment ? Ah ah ah ! Eh bien, je suis désolé. Non, vraiment. Je regrette profondément.

Moulder : Vous ne semblez pas désolé. Vous semblez plutôt satisfait.

Colm : Non, je suis désolé ! Sincèrement ! Sérieusement !

Moulder : Si c'est le cas, je veux que vous passiez toute la nuit à  réfléchir à  ce que vous avez fait.

Colm : Vous plaisantez, n'est-ce-pas ?

Moulder : Je veux que vous preniez le temps de penser aux conséquences de vos actes. Colm, je fais ça pour votre bien. Je me soucie de l'état de votre âme.

Colm : ... Vous savez très bien comment nourrir la culpabilité, hein ? Zut... je suis dans de beaux draps maintenant !

Rang B Modifier

Moulder : Colm. Avez-vous fait ce que je vous ai demandé ?

Colm : Bien sûr, père Moulder ! En fait, je prends toujours cinq minutes le soir pour réfléchir à  ce que j'ai fait le jour durant !

Moulder : Bien. Je suis content que vous ayez mis mes conseils en pratique. Puis-je savoir sur quel genre de choses vous méditez ?

Colm : Eh bien, je pensais à  combien j'avais faim. J'ai donc pris un peu plus de jambon fumé aujourd'hui.

Moulder : Avez-vous dit... « jambon fumé » ?

Colm : Oui. D'ailleurs, en y réfléchissant, il y avait longtemps que je n'avais pas mangé de jambon fumé.

Moulder : ... Et qu'en est-il d'avant-hier ?

Colm : Hum... avant-hier... Ah, oui! Je réfléchissais à  nos longues heures de marche et je me suis rappelé que j'avais besoin de nouvelles chaussures. J'ai pensé que je volerais une paire à  la première occasion !

Moulder : Colm... Je crains que vous n'ayez pas bien compris le sens et le but de ma requête.

Colm : Vous m'avez demandé de méditer sur mes activités de la journée.

Moulder : Je vous ai demandé de réfléchir aux actes que vous regrettiez. L'état de votre estomac ou de vos vêtements ne présente aucun intérêt ! Ça n'a rien à  voir avec le sujet !

Colm : Ça ne vous est jamais venu à  l'esprit que... peut-être je ne regrette jamais mes actes ?

Moulder : Ne soyez pas stupide ! Pensez à  ce que vous avez fait pendant la journée. Pensez donc aux ennuis que vous avez causés et jurez de ne plus recommencer ! Vous comprenez maintenant ? C'est pour votre salut ! Je reviendrai vous voir dans quelques jours. Continuez à  réfléchir !

Colm : Je savais bien que cette réflexion sur soi était trop facile... Très bien, mon père. Je vais faire ce que vous me dites.

Rang A Modifier

Colm : Mmmm... Oh, laissez-moi deviner. Vous voulez connaître le sujet de mes méditations.

Moulder : Exactement. Mais... vous semblez fatigué. Tout va bien ?

Colm : J'ai... veillé très tard la nuit dernière. Je réfléchissais. Et je n'ai pas bien dormi.

Moulder : C'est malheureux. Avez-vous tant de regrets ? Dites-moi tout. Dites-moi ce qui hante votre esprit.

Colm : Très bien. Bon, voilà .

Moulder : Hum... C'est...

Colm : Alors ? Je m'en sors bien, non ?

Moulder : On dirait. Vous repassez en revue chacune de vos actions, du réveil jusqu'au coucher.

Colm : Eh bien, c'est ce que vous m'avez dit de faire.

Moulder : Bravo, mon garçon ! Vous êtes enfin parvenu à  prendre du recul par rapport à  vos actes ! Comparé au jambon fumé, votre transformation est impressionnante ! C'est un peu l'autre extrême, mais bon...

Colm : Le plus drôle, c'est que j'ai commencé à  prendre conscience d'un tas de choses sur mon compte. Maintenant, je me dis: « C'était mal ! » ou « Je ferai mieux la prochaine fois ! » Ainsi... je ne fais pas la même erreur deux fois.

Moulder : J'ai remarqué que vous vous comportiez beaucoup mieux ces derniers temps. Vous semblez fatigué, mais votre visage est moins crispé qu'avant. On dirait que vous grandissez enfin, grâce à  ces moments de paix intérieure.

Colm : Hé... vous savez quoi ? Je crois que ce sont les premières gentillesses que vous me dites !

Moulder : Vous vous en sortez très bien. Mais... ménagez-vous, d'accord ?

Colm : Pourquoi dites-vous cela ?

Moulder : Si vous passez des nuits blanches à  réfléchir à  vos actes, vous risquez de tomber malade. Vous commencez à  maîtriser l'art d'apprendre à  partir de ses expériences personnelles. Je ne veux pas que vous renonciez à  de bonnes habitudes à  cause d'une petite maladie. J'ai placé beaucoup d'espoirs en vous, mon fils.

Colm : Merci, père Moulder. C'est agréable à  entendre. Ce sont vos espoirs qui ont fait de moi un homme meilleur.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard