FANDOM


Rang C Modifier

Corrin : Bonjour, Beruka. Qu'est-ce que vous faites ?

Beruka : ...

Corrin : Beruka... ?

Beruka : A votre avis, ça ne se voit pas ? J'affûte ma lame.

Corrin : Oh, bien sûr... Vous savez, j'ai beaucoup d'admiration pour le soin que vous portez à vos armes. Comme l'autre jour, au cœur de la bataille...

Beruka : Venez-en au fait. Et dépêchez-vous.

Corrin : Quoi ? Mais je n'ai rien de particulier à dire... je voulais juste bavarder.

Beruka : Pour quoi faire ?

Corrin : Depuis quand faut-il une raison pour bavarder ?

Beruka : Dans ce cas, trouvez-vous une autre commère pour échanger vos cancans.

Corrin : Beruka... Entendu. Désolée de vous avoir dérangée.

Beruka : Merci. On se demande quel plaisir les gens trouvent à bavasser du matin au soir... Pour échanger des propos vibrants de vacuité, de surcroît ! C'est fou, non ?

Corrin : Eh bien... C'est une façon de se rapprocher les uns des autres, je présume. Même quand vous me rabrouez... J'ai le sentiment d'apprendre à vous connaître.

Beruka : Et on peut savoir quel intérêt vous trouvez à mieux me connaître ?

Corrin : J'ai envie de devenir votre amie.

Beruka : Mais pourquoi ?

Corrin : Je... Je ne sais pas. J'en ai envie, voilà tout.

Beruka : Vous me surprendrez toujours. Bien. Puis-je retourner à mon ouvrage, maintenant ?

Corrin : B-Bien sûr, désolée de vous avoir dérangée. Après tout, rien ne presse, nous pourrons reprendre cette discussion plus tard...

Rang B Modifier

Corrin : Toujours en train d'aiguiser vos armes, Beruka ?

Beruka : Encore vous... Enfin, vous tombez bien. Il fallait que je m'entretienne avec vous.

Corrin : Vraiment ? Vous voulez me parler ? A quel propos ?

Beruka : Notre dernière conversation m'a confortée dans mon sentiment : je déteste bavarder. Tout ce temps perdu pour « apprendre à se connaître » ! Quel intérêt, franchement ?

Corrin : Je vous l'ai dit. J'ai envie de devenir votre amie.

Beruka : Mon amie ? Pff. Bien, alors ouvrez vos oreilles, je vais vous dire ce qu'on raconte sur moi. « Beruka est un monstre. Elle n'a aucune émotion. Elle est à peine humaine. Beruka est une meurtrière qui n'a pas sa pareille. Enfin, qui ne l'a plus. C'est un pantin démoniaque. Un sordide outil au service du mal, dépourvu d'âme. »

Corrin : Beruka...

Beruka : Vous comprenez, maintenant ?

Corrin : ...

Beruka : Mon maître m'a appris à assassiner. Il a payé sa générosité de son sang. Il est mort par ma main. Je n'ai pas hésité un seul instant.

Corrin : Quoi ? Mais pourquoi avez-vous fait ça ?

Beruka : Quelle drôle de question ! On m'en a donné l'ordre. Ni plus, ni moins.

Corrin : ...

Beruka : J'espère qu'après cette petite conversation, nous serons d'accord. « Apprendre à me connaître » ne vous apportera rien de bon. Maintenant je vous prie de m'excuser, Madame.

Corrin : ...

Rang A Modifier

Beruka : Que faites-vous ici ?

Corrin : Je viens juste papoter.

Beruka : Notre dernière conversation ne vous a pas suffit ? Décidément, vous êtes particulière...

Corrin : Oh, il en faut plus pour me décourager !

Beruka : Alors ? Qu'avez-vous inventé pour bavasser aujourd'hui ?

Corrin : Voyons... Si on parlait un peu de votre famille ?

Beruka : Ma famille ? Je n'en ai aucun souvenir.

Corrin : Comment cela se fait-il ?

Beruka : Ils m'ont abandonnée alors que je n'étais qu'un nourrisson. Je ne connais même pas leur nom.

Corrin : Pardonnez-moi, je ne voulais pas raviver des souvenirs douloureux...

Beruka : Ne vous excusez pas. La vie est ainsi faite. Je ne leur en tiens pas rigueur, d'ailleurs. Le bien, le mal... Ces concepts n'ont guère cours dans ma fange où j'ai grandi. Un tel vous tend une miche de pain un jour, le même égorgera son voisin le lendemain. Est-il « bon » ou « mauvais » ? Ni l'un, ni l'autre. Il vie, il tue, il meurt. C'est tout. De même, on m'a abandonnée et je gagne ma vie en l'ôtant à autrui. Point final.

Corrin : Je vois...

Beruka : Êtes-vous satisfaite ? Ce babillage futile n'a que trop duré. Le poursuivre ne mènerait qu'à plus de futilité encore.

Corrin : Je ne suis pas d'accord. Vous êtes une alliée précieuse, et je suis contente de mieux vous connaître.

Beruka : Tiens donc ? Vous me voyez comme une alliée ?

Corrin : Bien sûr. Pourquoi en serait-il autrement ?

Beruka : J'ai tué mon maître. Qu'on m'en donne l'ordre et vous subirez le même sort.

Corrin : Ah ! Essayez seulement. Croyez-vous que je me laisserais éventrer sans réagir ?

Beruka : Vous imaginez pouvoir me battre ?

Corrin : Je l'ignore. Mais je sais que je vous donnerais bien du fil à retordre.

Beruka : Vous êtes particulière, c'est un fait. Mais à part ça, vous êtes presque sympathique.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard