FANDOM


Rang C Modifier

L'Arachel : Je vous salue, madame. Je ne m'attendais pas à  vous rencontrer ici ! Ça doit être l’œuvre du destin !

Eirika : L'Arachel, ce n'est PAS le destin. Ce n'est pas même un coïncidence. Nous avions contenu de nous rencontre à  cet endroit. Ça fait juste partie du plan. Attendez... ne me dites pas que vous l'aviez oublié !

L'Arachel : Cette rencontre faisait partie d'un plan ? Je ne me suis jamais intéressée à  ce genre de bagatelles. Puisque nous sommes là , j'imagine que notre plan fonctionne.

Eirika : En effet.

L'Arachel : Divine providence ou pas, n'est-ce-pas étrange et merveilleux ? Une belle princesse qui voyage avec des gens de la basse société... Vous auriez pu me le dire plus tôt, vous savez ?!

Eirika : Je vous présente mes excuses. Mais les circonstances exigeaient que je garde mon identité secrète.

L'Arachel : Bah, ce n'est pas si grave ! Je crois que je m'étais déjà  rendue compte dès le départ de la supercherie. Voilà  ce que je pensais : « Cette délicieuse jeune fille appartient à  la grande noblesse. » Personne ne peut tromper une femme aussi intelligente que moi.

Eirika : Ah, je suis... impressionnée.

L'Arachel : Un noble sait quand il rencontre un autre noble ! D'ailleurs, vous avez sûrement pensé la même chose en me voyant, non ? Vous avez probablement remarqué une grâce et une finesse qui surpassaient celle des gens ordinaires, n'est-ce-pas ?

Eirika : Euh... hum... Oui, dès notre première rencontre, j'ai su que vous étiez... comment dire... différente des autres gens.

L'Arachel : « Différente » ? Je n'aurais pas pu trouver de meilleur terme ! De nos jours, il n'est plus possible de voyager incognito.

Rang B Modifier

L'Arachel : Prenez ça ! Et encore ça, ça et ça !

Eirika : L'Arachel ? Mais que faites-vous ?

L'Arachel : Je m'entraîne ! Je me prépare à  la prochaine attaque de nos ennemis. Qui peut dire quand et où ils frapperont. J'ai peur d'être prise au dépourvu et de perdre tous mes moyens. Je veux juste être prête pour leur montrer ce dont ma magie est capable.

Eirika : Ah... vous ne croyez pas que c'est un peu, euh, dangereux ? Vous feriez peut-être mieux d'arrêter. Si des monstres rôdent autour de vous, je promets de venir vous aider.

L'Arachel : C'est inutile, Eirika. Vous savez comment sont ces créatures. Je dois uniquement compter sur mes facultés.

Eirika : L'Arachel, une chose m'interpelle. Pourquoi parlez-vous tout le temps de ces monstres ?

L'Arachel : Mes parents étaient d'honnêtes gens. J'aurais aimé leur ressembler. Rausten, ma patrie, borde les Bois de Lombres. Nous étions victimes de nombreux raids. Père et mère s'étaient donné pour but de protéger notre peuple des monstres, et...

Eirika : Je l'ignorais...

L'Arachel : Mes parents ont péri. Je n'étais encore qu'un bébé. Ils... ont sacrifié leur vie pour défendre de pauvres gens.

Eirika : Je suis désolée.

L'Arachel : Oh, ne soyez pas triste. Je ne veux pas qu'on s'apitoie sur mon sort. Non, je trouve merveilleux qu'ils aient eu le courage d'affronter ce fléau. J'étais si jeune que je ne me souviens même pas de leurs visages. Il n'empêche que je suis très fière de ce qu'ils ont fait.

Eirika : Vous vous sentez seule depuis la disparition de vos parents ?

L'Arachel : Oh, non ! Pas du tout ! Pour qui me prenez-vous ? Une enfant gâtée et fragile ?

Eirika : Au contraire, vous me paraissez être quelqu'un de fort, L'Arachel.

L'Arachel : C'est le moins qu'on puisse dire. Mais... vous êtes également quelqu'un de très fort, Eirika. Votre père est resté dans son château pour combattre les soldats de Grado. Il est mort en héros, ne pensez-vous pas ? Votre père était un grand homme. Vous devez être fière de lui.

Eirika : Eh bien... oui. Les soldats avançaient, et lui, il refusait de reculer, ne serait-ce que d'un pas. Mais ça m'est bien égal... Je veux dire que... j'aurais gardé la même estime pour lui s'il s'était enfui. J'aurais préféré que mon père soit un roi lâche... Je serais bien plus heureuse s'il était encore vivant.

L'Arachel : Eirika... Comme je vous comprends ! Tous vantent le courage de mes parents, leur sens de l'honneur. Mais moi, je ne les verrai jamais. Je ne les connaîtrai jamais. Oh, j'aurais tout donné pour les voir... juste une fois.

Eirika : L'Arachel...

Rang A Modifier

L'Arachel : Eirika... Restez là  un instant.

Eirika : Qu'y a-t-il, L'Arachel ?

L'Arachel : C'est à  propos de la conversation que nous avons eu précédemment. J'ai peur que vous m'ayez mal comprise. Je ne me sens pas seule à  cause de la mort de mes parents. Je ne suis pas si faible, vous savez ? Je n'ai pas... pleuré... une seule fois en pensant à  mes parents.

Eirika : Je sais, L'Arachel. Vous êtes quelqu'un de fort. Nous avons de la chance de vous avoir parmi nous.

L'Arachel : Je ne voudrais pas vous brusquer, mais... Là , regardez cet objet.

Eirika : Qu'est-ce que c'est ?

L'Arachel : Ce rubis appartient à  Rausten depuis plusieurs générations. Il est très précieux. Je serais honorée si... Je voudrais que vous le preniez.

Eirika : Pardon ? Non, je ne peux pas ! Je ne peux pas accepter un tel cadeau...

L'Arachel : Permettez-moi d'insister. S'il vous plaît, acceptez mon cadeau. Prenez-le. Vous ne pouvez pas refuser.

Eirika : L'Arachel... Merci. J'en prendrai grand soin. Je souhaiterais avoir quelque chose à  vous donner en retour...

L'Arachel : Ce n'est pas nécessaire. Ah, j'ai peut-être une idée ! Quand nos terres seront débarrassées de toutes ces monstruosités, invitez-moi à  Renais ! Est-ce que cette solution vous convient ?

Eirika : Oui... bien sûr.

L'Arachel : Nous avons donc trouvé un terrain d'entente ! A présent, je vous interdis de mourir au combat avant moi. Vous me le promettez ?

Eirika : Oui... efforçons-nous de vivre assez longtemps pour pouvoir nous rappeler ce moment. Je suis certaine que c'est le début d'une grande amitié.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard